PC Number: 2006-1289
Date: 2006-11-06

Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Prime Minister, hereby directs that the Auditor General of Canada be granted access to the following information contained in a confidence of the Queen’s Privy Council for Canada, as defined in subsection 39(2) of the Canada Evidence Act, that comes into existence on or after February 6, 2006, and that relates to public expenditures:

 

(a) a submission to the Governor in Council,

 

(b) a submission as presented to the Treasury Board and any explanations, analyses of problems or policy options contained in or prepared by officials in relation to the submission, but not information revealing views, opinions, advice or recommendations presented to a Treasury Board Minister or to the Treasury Board,

 

(c) any explanations, analyses of problems or policy options contained in a record presented to Council, as defined in subsection 39(3) of the Canada Evidence Act (“Council”), for consideration by Council in making decisions but not information revealing a recommendation or proposal presented to Council by a Minister of the Crown,

 

(d) a final decision of Council, and

 

(e) a decision of the Treasury Board,

 

all of which information remains a confidence of the Queen’s Council for Canada for the purposes of any Act of Parliament.

 


Sur recommandation du premier ministre, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil ordonne que le vérificateur général du Canada puisse avoir accès à l’information ci‑après contenue dans les renseignements confidentiels du Conseil privé de la Reine pour le Canada, définis au paragraphe 39(2) de la Loi sur la preuve au Canada, qui sont produits le 6 février 2006 ou après cette date et qui portent sur les dépenses publiques :

 

a) toute Présentation au gouverneur en conseil;

 

b) toute Présentation au Conseil du Trésor et les explications, analyses des problèmes ou options politiques contenues dans une telle Présentation ou préparées par un fonctionnaire en lien avec elle, à l’exception de l’information présentant les points de vue, les opinions, les conseils ou les recommandations à un ministre du Conseil du Trésor ou au Conseil du Trésor lui-même;

 

c) les explications, analyses des problèmes ou options politiques contenues dans un document présenté à l’examen du Conseil, défini au paragraphe 39(3) de la Loi sur la preuve au Canada (« Conseil »), à l’exception des renseignements révélant une recommandation ou une proposition présentée au Conseil par un ministre de la Couronne;

 

d) toute décision finale du Conseil;

 

e) toute décision du Conseil du Trésor.

 

L’information visée par le présent décret demeure un renseignement confidentiel du Conseil privé de la Reine pour le Canada pour l’application des lois du Parlement.