PC Number: 2009-2007
Date: 2009-12-10

Whereas, on December 11, 2008, the Canadian Radio-television and Telecommunications Commission (“the Commission”) rendered Telecom Decision CRTC 2008-117, Cybersurf Corp.’s application related to matching service speed requirements for wholesale Internet services;

 

Whereas, in Telecom Decision CRTC 2008-117, the Commission directed the incumbent local exchange carriers (“the incumbents”) to provide wholesale aggregated asymmetric digital subscriber line (ADSL) service to competitors at speeds that match those provided to the incumbents’ retail Internet service customers;

 

Whereas, on March 3, 2009, the Commission rendered Telecom Order CRTC 2009-111, Cybersurf's application related to the implementation of Telecom Decision 2008-117 regarding the matching speed requirement;

 

Whereas, in Telecom Order CRTC 2009-111, the Commission directed the incumbents to comply with the requirements of Telecom Decision 2008-117, having regard to the clarification set out in that order;

 

Whereas subsection 12(1) of the Telecommunications Act (“the Act”) provides that, within one year after a decision by the Commission, the Governor in Council may, on petition in writing presented to the Governor in Council within 90 days after the decision, or on the Governor in Council’s own motion, by order, vary or rescind the decision or refer it back to the Commission for reconsideration of all or a portion of it;

 

 

 

…/2


- 2 -

 

Whereas, on March 11, 2009, Bell Aliant and Bell Canada, and TELUS, respectively, presented to the Governor in Council petitions in writing requesting that the Governor in Council vary Telecom Decision CRTC 2008-117 and rescind Telecom Order CRTC 2009-111 (“the petitions”) to, in effect, eliminate the application of the wholesale matching speed requirement to new, higher speed Internet services made available to the incumbents’ retail Internet customers;

 

Whereas, in accordance with subsection 12(4) of the Act, notice of receipt of the petitions was published in the Canada Gazette, Part I, by the Minister of Industry on April 4, 2009, indicating the web address from which copies of the petitions and any submissions received in response could be obtained;

 

Whereas, pursuant to section 13 of the Act, the Minister of Industry has provided an opportunity for provincial consultation;

 

Whereas the Governor in Council has considered the petitions together with all information and advice received with respect to them;

 

Whereas the Governor in Council considers that the continued development and availability of broadband internet infrastructure and services is important for Canadians and the Canadian economy;

 

Whereas the Governor in Council notes that it is critical that the regulatory regime provide a cohesive, forward looking framework that provides the proper incentives for continued investment in broadband infrastructure, encourages competition and innovation and leads to consumer choice;

 

Whereas the Governor in Council notes that a number of issues were identified in the consultations required under the Act that were not addressed in Telecom Decision CRTC 2008-117 or Telecom Order CRTC 2009-111 or that were not examined in detail in the proceedings leading to those decisions;

 

…/3


- 3 -

 

Whereas, on May 8, 2009, the Commission initiated Telecom Notice of Consultation CRTC 2009-261, Proceeding to consider the appropriateness of mandating certain wholesale high-speed access services;

 

Whereas, under Telecom Notice of Consultation CRTC 2009-261, the Commission is conducting an extensive proceeding to examine the appropriateness of mandating different wholesale services for competitors, involving the filing and testing of evidence, the collection of information and data, and the presentation of oral and written arguments;

 

Therefore, Her Excellency the Governor General in Council, on the recommendation of the Minister of Industry, pursuant to subsections 12(1) and 12(5) of the Telecommunications Act, hereby refers Telecom Decision CRTC 2008-117 and Telecom Order CRTC 2009-111 back to the Commission for reconsideration, to be completed no later than September 1, 2010, and considers that it is material to the reconsideration that the Commission consider whether:

 

(a) the speed matching requirements unduly diminish the incentives to invest in new network infrastructure in general and, in particular, in markets of different sizes;

 

(b) in the absence of the speed matching requirements there would be sufficient competition to protect the interests of users;

 

(c) the respective wholesale obligations imposed on incumbent telephone and cable companies are equitable or represent a competitive disadvantage; and

 

(d) the impact of these wholesale requirements unduly impairs the ability of incumbent telephone companies to offer new converged services, such as Internet Protocol television (IPTV).

 


Attendu que le 11 décembre 2008, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (« le Conseil ») a rendu la décision de télécom CRTC 2008-117, Demande de Cybersurf Corp. concernant des exigences relatives à une vitesse équivalente à l’égard des services Internet de gros;

 

Attendu que dans la décision de télécom CRTC 2008-117, le Conseil a ordonné aux entreprises de services locaux titulaires d’offrir les services groupés de ligne numérique à paires asymétriques (LNPA) de gros aux concurrents à des vitesses qui sont équivalentes à celles qu'elles offrent aux clients de leurs services Internet de détail;

 

Attendu que le 3 mars 2009, le Conseil a pris l’ordonnance de télécom CRTC 2009-111, Demande de Cybersurf liée à la mise en œuvre de la décision de télécom 2008-117 en ce qui concerne les exigences relatives à une vitesse équivalente;

 

Attendu que dans l’ordonnance de télécom CRTC 2009-111, le Conseil a ordonné aux entreprises titulaires de se conformer aux exigences de la décision de télécom 2008-117 découlant des précisions apportées dans cette ordonnance;

 

Attendu que le paragraphe 12(1) de la Loi sur les télécommunications (« la Loi ») prévoit que, dans l’année qui suit la prise d’une décision par le Conseil, le gouverneur en conseil peut, par décret, soit de sa propre initiative, soit sur demande écrite présentée dans les quatre-vingt-dix jours de la prise, modifier ou annuler la décision ou la renvoyer au Conseil pour qu’il la réexamine, en tout ou en partie;

 

 

 

 

…/2

 


- 2 -

 

Attendu que le 11 mars 2009, Bell Aliant et Bell Canada, ainsi que TELUS ont présenté chacune à la gouverneure en conseil une demande écrite de modification de la décision de télécom CRTC 2008-117 et d’annulation de l’ordonnance de télécom CRTC 2009-111 (« les demandes ») en vue, d’éliminer l’exigence d’offrir aux concurrents, à des tarifs de gros, des vitesses qui sont équivalentes à celles des nouveaux services Internet haute vitesse qu’elles offrent aux titulaires de leurs services Internet de détail;

 

Attendu que conformément au paragraphe 12(4) de la Loi, un avis de réception des demandes, indiquant l’adresse Web où des copies des demandes et des observations présentées en réponse à ces dernières pouvaient être obtenues, a été publié dans la Gazette du Canada, Partie I, par le ministre de l’Industrie le 4 avril 2009;

 

Attendu que le ministre de l’Industrie a offert une possibilité de consultation provinciale comme le prévoit l’article 13 de la Loi;

 

Attendu que la gouverneure en conseil a examiné les demandes ainsi que tous les renseignements et avis reçus à leur égard;

 

Attendu que la gouverneure en conseil estime que la disponibilité et le développement continu de l’infrastructure et des services Internet à large bande sont importants pour les Canadiens et l’économie canadienne;

 

Attendu que la gouverneure en conseil note qu’il est essentiel que le régime de réglementation fournisse un cadre cohérent et prospectif qui encourage, comme il convient, la poursuite des investissements dans l’infrastructure à large bande, favorise la concurrence et l’innovation et optimise les choix des consommateurs;

 

Attendu que la gouverneure en conseil note qu’un certain nombre de questions cernées lors des consultations exigées par la Loi n’ont pas été abordées dans la décision de télécom CRTC 2008-117 ni dans l’ordonnance de télécom CRTC 2009-111 ou n’ont pas été examinées en profondeur dans les instances menant à ces décisions;

 

…/3


- 3 -

 

Attendu que le 8 mai 2009, le Conseil a entrepris d’élaborer l’avis de consultation de télécom CRTC 2009-261, Instance visant à étudier le bien-fondé de prescrire certains services d’accès à Internet à haute vitesse disponibles dans le commerce de gros;

 

Attendu que selon l’avis de consultation de télécom CRTC 2009-261, le Conseil entend mener une instance approfondie visant à examiner le bien-fondé de prescrire différents services de gros pour les concurrents dans le cadre de laquelle des preuves seront déposées et validées, des renseignements et des données seront recueillies et des arguments oraux et écrits seront présentés;

 

À ces causes, sur recommandation du ministre de l’Industrie et en vertu des paragraphes 12(1) et 12(5) de la Loi sur les télécommunications, Son Excellence la Gouverneure générale en conseil renvoie la décision de télécom CRTC 2008-117 et l’ordonnance de télécom CRTC 2009-111 au Conseil pour réexamen en précisant que le Conseil doit terminer ce dernier au plus tard le 1er septembre 2010, et estime qu’il importe que le Conseil réexamine ce qui suit :

 

a) si les exigences relatives à une vitesse équivalente diminuent indûment ou non les mesures incitatives favorisant l’investissement dans l’infrastructure de nouveaux réseaux en général et, en particulier, dans les marchés de différentes tailles;

 

b) si en l’absence d’exigences relatives à une vitesse équivalente, la concurrence serait suffisante pour protéger les intérêts des utilisateurs;

 

c) si les obligations respectives relatives aux services de gros imposées aux compagnies de téléphone titulaires et aux sociétés de câblodiffusion sont équitables ou représentent un désavantage concurrentiel;

 

d) si l’incidence de ces exigences liées aux services de gros nuit indûment à la capacité des compagnies de téléphone titulaires d’offrir de nouveaux services convergents, comme la télévision IP (TVIP).