Le Prix pour services insignes de la fonction publique du Canada 2012

Accueil

Récipiendaires des
prix précédents

Contactez-nous

Brochure des prix pour services insignes 2012

Le Prix pour services insignes de la fonction publique
du Canada
2012
Rideau Hall

Le gouvernement du Canada a créé le Prix pour services insignes en 1966. Reconnu comme la distinction la plus prestigieuse de la fonction publique, ce prix est décerné à de hauts fonctionnaires qui se sont distingués par leur engagement soutenu à l'égard de l'excellence.

Le comité de sélection

Les récipiendaires sont choisis par un jury composé des personalités canadiennes nommées par le premier ministre du Canada.

  • L. Denis Desautels - Président
  • Peter MacKinnon
  • L'honorable Larry Smith
  • Kay Stanley
  • Barbara Stymiest

Lauréate du Prix pour les services insignes de 2012

Susan M. W. Cartwright

Bureau du Conseil privé

Susan M. W. CartwrightSusan M. W. Cartwright a connu une longue et distinguée carrière au sein de la fonction publique fédérale, caractérisée par l'innovation, l'esprit d'initiative et l'acuité. Elle a toujours démontré un enthousiasme extraordinaire à l'égard de ses divers rôles dans la fonction publique, notamment lorsque la transformation et le changement sont au programme.

Au fil des ans, Mme Cartwright a occupé de nombreux postes à l'étranger ainsi que dans la fonction publique fédérale. Elle a passé la majeure partie de sa carrière au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, rehaussant les intérêts du Canada sur les plus grands marchés mondiaux en Afrique, en Inde et en Australie, et occupant le poste d'ambassadrice du Canada en Hongrie, en Slovénie et en Albanie à une époque marquée par les turbulences et l'instabilité régionale.

Après avoir été sous-ministre adjointe des Politiques à Pêches et Océans Canada, où elle a laissé une empreinte indélébile sur les employés, ses collègues et les partenaires, Mme Cartwright s'est jointe au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada. Elle a œuvré dans plusieurs secteurs, fournissant des conseils avisés et du soutien aux membres du Conseil du Trésor et veillant à ce que les programmes soient bien gérés, utilisent adéquatement les ressources et procurent des résultats pour les Canadiens. Durant son mandat au sein du Secrétariat, elle a travaillé à une mesure législative centrale pour le gouvernement, à savoir la Loi fédérale sur la responsabilité. Cette loi visait à renforcer la responsabilité ainsi qu'à accroître la transparence et la surveillance des opérations du gouvernement. Dans le cadre de ce projet, Mme Cartwright a fait montre d'un véritable leadership et de persévérance. Elle a aussi prouvé ses compétences en élaboration des politiques et en consultation, pesant minutieusement les perspectives nationales et régionales durant la conception et l'exécution de la Loi. Les fruits du travail de Mme Cartwright servent aujourd'hui de modèle d'excellence pour la gestion du changement dans la fonction publique.

Elle a continué d'exercer son leadership à titre de sous-ministre déléguée à Santé Canada. Elle est ensuite devenue conseillère du premier ministre en matière de politique étrangère et de défense et sous-secrétaire du Cabinet. En cette capacité, Mme Cartwright s'est employée à soutenir le premier ministre au plan des affaires internationales, de la défense et de la sécurité, le tout à une époque complexe durant laquelle le gouvernement établissait son programme international.

Plus récemment, Mme Cartwright a entrepris la tâche difficile de diriger l'examen législatif de la Loi sur la modernisation de la fonction publique. Au moment de constituer l'équipe qui travaillerait sur cette mesure législative complexe et son plan d'action, Mme Cartwright a trouvé important d'y intégrer des jeunes, qui deviendront les prochains gestionnaires de la fonction publique. Elle a vu à former une équipe d'examen diversifiée et s'est assurée de sonder un éventail élargi de fonctionnaires, valorisant leur rétroaction. Il en est résulté un rapport réunissant les points de vue des experts et soulignant les efforts passés en matière de réforme des ressources humaines, mais tenant compte des exigences futures de la fonction publique ainsi que des obstacles culturels et institutionnels au changement.

Mme Cartwright a aussi fait sentir son influence à l'extérieur de la fonction publique. En tant que membre du conseil d'administration de La Fondation de l'hôpital d'Ottawa, elle a su inspirer et mobiliser ses collègues fonctionnaires afin d'amasser des centaines de milliers de dollars à l'appui des soins aux patients et de la recherche de calibre mondial.

Tout au long de sa carrière, Mme Cartwright a démontré toutes les qualités de la fonctionnaire fédérale idéale : loyauté avérée et engagement indéfectible à réaliser le plan d'action du gouvernement de l'heure. Elle a mis son talent et sa ténacité au service de son travail, démontrant une bienveillance, une humilité et un sens de l'humour authentiques de tous les instants, à l'égard de toutes les personnes qu'elle a côtoyées. Avec son optimisme, sa détermination et sa conviction, elle est une source d'inspiration et de motivation pour ses collègues fonctionnaires ainsi qu'une dirigeante impressionnante.

Mme Cartwright a quitté la fonction publique du Canada en mars 2012, après 31 années de service. Elle continue de servir les Canadiens en sa qualité de commissaire à temps partiel de la Commission de la fonction publique.