Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous ».

NOTE DE LA PRÉSIDENTE

Certains ministères et organismes ont fait des progrès considérables dans la gestion de la prise de décisions, malgré l’incertitude qui règne. Toutefois, les résultats ont été inégaux. Les ministères ont donc tout avantage à partager leur expertise et à débattre des meilleures pratiques. C’est dans cet esprit que le Groupe de travail des sous-ministres adjoints sur la gestion du risque a entrepris ses travaux à l’automne 1998.

Il est vite apparu que les méthodes utilisées dans les ministères et organismes n’ont pas toutes pris forme au même rythme ni de la même façon. Le principal objectif du Groupe de travail a donc été d’identifier les éléments communs applicables à l’échelle de la fonction publique. Son rapport est clairement une étape importante en ce sens.

Toutefois, pour les membres du Groupe de travail, le processus de discussion et de réflexion était aussi important que le rapport lui-même. C’est pourquoi, en rédigeant celui-ci, nous avons cherché à stimuler une discussion davantage horizontale. Entre autres choses, le cadre proposé tient compte du fait que les décideurs doivent savoir composer avec l’incertitude. Il s’applique par conséquent à tous les secteurs de la fonction publique, notamment opérations, sciences et politiques. Comme presque toutes les décisions gouvernementales comportent un élément public, la participation des citoyens est cruciale et légitime.

Les secteurs prioritaires identifiés dans le rapport reflètent le caractère horizontal de la gestion du risque et supposent, outre le travail essentiel effectué par les ministères et organismes responsables, que les organismes centraux ont un rôle important et continu à jouer.

Je tiens à remercier les membres du Groupe de travail qui n’ont pas hésité à consacrer leur temps précieux et leur expertise à ce processus. Les intervenants du milieu universitaire et du secteur privé, qui ont grandement contribué à mieux faire comprendre les notions de gestion du risque dès les premiers stades de notre projet, méritent toute notre gratitude. L’annexe A présente le Groupe de travail et donne la liste des membres.

Je remercie aussi M. Tony Campbell dont le travail incessant a grandement contribué à la qualité des débats et à l’organisation d’événements spéciaux, et Mme Janine Sherman, dont les efforts inestimables et l’énergie créatrice m’ont été d’un grand soutien dans mes fonctions de présidente du Groupe de travail.

 

Ruth Dantzer
Secrétaire adjointe, Politique du développement social


[Précédent] [Table des matières] [Suivant]