Mandate du sous-comité

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous ».

En mai 1999, le Comité des hauts fonctionnaires (CHF) s'est penché sur l'état de la fonction publique fédérale du Canada. Il a pris acte des efforts considérables qui étaient déployés pour analyser et solutionner les différents problèmes de ressources humaines, mais il a aussi reconnu qu'un bon leadership s'imposait pour atteindre des résultats plus satisfaisants – maintenant.

En octobre 1999, trois sous-comités formés par le CHF (recrutement, bien-être en milieu de travail, et apprentissage et développement) ont commencé à prendre les choses en main en vue d'obtenir ces résultats.

Le CHF a confié au Sous-comité du recrutement un objectif à plusieurs volets. Il lui a demandé de circonscrire le problème et d'élaborer une stratégie fédérale et d'un plan de travail pour s'attaquer au problème du recrutement au niveau des ministères, des collectivités fonctionnelles et de l'ensemble du gouvernement.

Le Sous-comité avait pour mission de formuler des recommandations au CHF au sujet des besoins de recrutement actuels et futurs des ministères, des collectivités fonctionnelles et de la fonction publique, puis de proposer un plan de travail pour répondre aux besoins en question.

Le CHF avait demandé au Sous-comité d'envisager plusieurs options pour chacun des aspects qu'il allait couvrir dans ses recommandations, notamment le recrutement stratégique, les futures campagnes de recrutement pangouvernementales, l'établissement et l'examen des plans de recrutement des ministères et des collectivités fonctionnelles, le rôle des conseils régionaux et des autres instances existant en marge des administrations centrales, l'intégration du recrutement à l'exercice visant l'intégrité des programmes, et l'amélioration de la représentativité grâce au recrutement.

[Prècèdent] [Table des matières] [Suivant]