L'édifice Langevin d'hier à aujourd'hui

Le personnel du BCP travaille à l'intérieur de divers édifices patrimoniaux reconnus

Emplacement : 80 rue Wellington

L'édifice Langevin est aux yeux des Canadiens le lieu de travail principal du Cabinet du Premier ministre et du Bureau du Conseil privé.

Construit entre 1884 et 1889, l'élégance de l'édifice Langevin reflétait les ambitions d'une jeune population canadienne en pleine croissance.

Situé en face de la Colline du Parlement, cet édifice fut le premier immeuble à bureau du gouvernement fédéral à être construit à l'extérieur de la Cité parlementaire. Il a été nommé en l'honneur de Sir Hector-Louis Langevin, le ministre des Travaux publics qui supervisait sa construction.

L'édifice Langevin est un lieu historique national. Il figure parmi les meilleurs exemples toujours en place du travail de son architecte – Thomas Fuller.

L'édifice appartient à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Historique

Photo : Édifice Langevin v.1890

L'édifice Langevin a été construit pour résoudre le manque de locaux à bureaux du gouvernement fédéral.

La croissance du Canada était importante en 1880 et les députés et les fonctionnaires avaient besoin de locaux à bureaux additionnels. Tous les immeubles de la Colline du Parlement étaient encombrés – y compris les sous-sols et les combles!

En 1883, le ministre des Travaux publics proposa la construction d'un nouvel édifice à bureaux sur la rue Wellington. Un nouvel édifice situé près de la Colline du Parlement éviterait la nécessité dispendieuse de devoir se conformer au style gothique des édifices existants.

Ses premiers occupants furent :

  • le ministère de l'Intérieur et des Affaires indiennes (jusqu'en 1965)
  • le ministère de l'Agriculture
  • le Bureau des brevets et les salles des maquettes

Controverse liée à la conception et retard de construction

Le contrat pour le nouveau bâtiment fut octroyé à Alphonse Charlebois, de Hull, en 1883. Sa soumission était de 295 000 $, mais les coûts finaux dépassèrent 700 000 $. La date d'achèvement fut reportée à plusieurs reprises. L'édifice Langevin ouvrit finalement ses portes en 1889.

Le choix de grès pour les murs extérieurs fut une importante source de frustration.

L'architecte, Thomas Fuller, tenait mordicus à ce que l'entrepreneur utilise du grès provenant de Curryville (Nouveau-Brunswick) pour l'extérieur de l'édifice. L'entrepreneur s'opposa à cette dépense et proposa d'utiliser des échantillons locaux et régionaux.

Il fallut plusieurs mois avant que l'architecte et l'entrepreneur ne s'entendent sur le choix de la pierre. Ce différend a donné lieu à des délais de construction additionnels. Les deux hommes ont finalement convenu d'utiliser un grès d'un chaleureux vert olive provenant de la carrière Green and Fish, au Nouveau-Brunswick.

La couleur inhabituelle du grès a contribué au caractère distinct de l'édifice. Sa durabilité et la finesse de son grain ont permis d'exécuter les superbes sculptures qui ornent les murs extérieurs.

Faits historiques récents

En 1975, le personnel du Cabinet du Premier ministre et du Bureau du Conseil privé s'est installé dans l'édifice. Il n'y a eu aucun autre occupant depuis ce temps.

Un incendie a menacé l'édifice Langevin en 1979. Des vents d'ouest ont transporté des étincelles d'un incendie qui avait pris naissance au Rideau Club tout près de l'édifice, et le toit a pris feu.

Pendant que les pompiers combattaient l'incendie, une flotte de fourgons se tenait prête à emporter les documents du Cabinet du Premier ministre et du Bureau du Conseil privé.

Architecture

La conception de l'édifice Langevin est une variante du style Second Empire. Ce genre d'immeuble était populaire au Canada dans les années 1870 et au début des années 1880.

Les bâtiments publics de style Second Empire avaient habituellement plusieurs étages de haut et s'étalaient sur une longueur considérable. Leurs façades étaient symétriques et organisées autour d'une série de parties saillantes appelées pavillons. Ils se distinguaient normalement par un toit en pente fortement incliné et à mansardes.

La conception de l'édifice Langevin s'harmonisait bien avec le bâtiment avoisinant de style Second Empire du ministère des Postes (qui a été démoli plus tard). Il s'harmonisait bien aussi avec la rangée de structures commerciales et institutionnelles érigées le long de la rue Wellington à cette époque.

Les caractéristiques principales de l'édifice étaient :

Photo : Cheminée sculptée

  • conception de style Second Empire inspiré de la Renaissance
  • façade en grès de couleur olive
  • trois pavillons et deux travées symétriques
  • fenêtres à arc plein-cintre flanquées de colonnes de granit rose
  • lucarnes à pignon somptueusement décorées
  • corniches en saillie
  • cheminées sculptées
  • toit à mansardes revêtu de cuivre
  • porche central doté d'ornements riches
  • large escalier central à l'intérieur orné de balustrades élaborées en fer forgé
  • larges corridors centraux
  • construction ignifuge en fer, en briques et en pierrePhoto : Corniche
  • sous-sol inférieur, sous-sol, trois étages principaux et deux étages sous les combles
  • dernier étage à aire ouverte pour la salle des maquettes du Bureau des brevets
  • quatre ascenseurs
  • éclairage au gaz, avant l'installation de l'électricité en 1898
  • dimensions : 280 pieds sur 110 pieds (99 pieds le long de Metcalfe)

L'édifice comprenait également de grands locaux à bureaux sur chaque étage. Il devait intégrer les concepts modernes d'aménagement des bureaux à cette époque.

Le gouvernement voulait aussi regrouper ses employés dans de grandes salles afin qu'ils puissent collaborer au travail plus facilement que s'ils étaient séparés. Il croyait également que le chef pourrait ainsi superviser les employés plus facilement.

L'édifice fait partie de la liste des 500 plus beaux immeubles dressée à l'occasion de la « Célébration de l'architecture canadienne du millénium » de l'Institut royal d'architecture du Canada.

Travaux de restauration

L'édifice Langevin a subi un grand nombre de transformations au cours des années afin de répondre aux besoins des occupants. Les principales rénovations suivantes ont notamment été effectuées :

  • 1938 – ajout d'un passage piétonnier en pierres au Bureau de poste central
  • 1974-1975 – Mise à niveau des systèmes mécaniques et électriques (y compris la climatisation)
  • 1977 – construction d'une passerelle de métal et de verre plastique pour accéder à l'édifice Blackburn
  • 1992-1994 – travaux extérieurs de restauration (y compris un nouveau toit de cuivre, réparation des murs en grès, remise à neuf des fenêtres)

Tous les efforts possibles ont été faits durant ces rénovations pour respecter le caractère patrimonial de l'édifice.

L'architecte

Image : Thomas Fuller

Thomas Fuller fut l'un des architectes les plus influents du Canada au 19e siècle. Né à Bath en Angleterre, il a immigré au Canada en 1857. Il a d'abord ouvert un cabinet à Toronto où il s'est fait connaître grâce à ses conceptions de style néogothique.

Parmi ses travaux les plus connus (en collaboration avec Chilion Jones), on trouve :

  • les édifices du Parlement et la Bibliothèque du Parlement à Ottawa (1859)
  • Le New York State Capitol à Albany, New York (1867)

M. Fuller s'est taillé une réputation à l'échelle internationale pour ses conceptions d'édifices gouvernementaux au Canada et aux États-Unis.

Il fut l'architecte en chef du Dominion du Canada de 1881 à 1896. Au cours de cette période, il a contribué à la création d'un « style fédéral » en faisant la conception de plus de 140 édifices gouvernementaux fédéraux partout au pays.

Sir Hector-Louis Langevin

Photo : Sir Hector Langevin

Sir Hector-Louis Langevin est mieux connu comme étant un des « Pères de la Confédération » du Canada.

Journaliste, avocat et politicien québécois, il a occupé plusieurs postes supérieurs au sein des cabinets de Sir John A. Macdonald, entre 1867 et 1891, notamment :

  • ministre de l'Intérieur et des Affaires indiennes
  • ministre des Postes
  • ministre des Travaux publics

En tant que ministre des Travaux publics, il a supervisé de nombreux projets de construction d'immeubles et d'infrastructure dans l'ensemble du pays. Plusieurs de ces projets ont contribué à la création du Canada d'aujourd'hui.

L'édifice Langevin fut l'un de ses principaux projets. Avant de porter son nom actuel, l'édifice Langevin s'appelait l'édifice ministériel sud-ouest.

Principaux liens

Lieux historiques nationaux

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

Bibliographie